Maîtriser le schéma narratif pour élaborer un storytelling fascinant

construire-histoire-storytelling-schema-narratif

Aujourd’hui, je vous parle d’un outil nécessaire à la création d’une bonne histoire : le schéma narratif !

Pourquoi utiliser le schéma narratif ?

Le schéma narratif est une structure qui va vous permettre d’une part d’organiser votre discours et de vous guider, mais surtout, cela va vous permettre de faire émerger les éléments essentiels à votre histoire.

Vous pourrez ainsi facilement identifier qui sera le héros de votre histoire (selon le discours de votre marque cela peut être aussi bien vos collaborateurs, vos clients que vos produits) mais aussi définir les composantes indispensables à votre histoire, celles qui parleront à votre public et le feront rêver.

Le schéma narratif en 5 étapes

Le schéma narratif peut se résumer en 5 étapes qui vous permettront de créer une histoire authentique, une histoire qui vous ressemble.

1) La situation initiale

Dans votre histoire, la situation initiale correspond au contexte : au lieu, à l’époque où elle se déroule mais aussi aux différents personnages qui vont intervenir. À ce moment, le héros est simplement un personnage parmi les autres.

2) L’élément perturbateur

L’élément perturbateur comme son nom l’indique vient déstabiliser le rythme paisible de votre histoire : c’est un véritable changement de situation. C’est essentiel à la rédaction de votre storytelling car c’est un aspect de votre histoire qui a participé à votre construction, qui fait votre force aujourd’hui.

3) Le déroulement (la quête et les péripéties)

Voici la partie centrale de votre histoire : elle a pour objectif de ramener une situation plus stable. Mais avant de connaître ce retour au calme, un personnage doit réussir la quête qu’il lui a été donnée : c’est votre héros. Tout au long du déroulement, votre héros va connaître des péripéties.

En tant qu’entreprise, vous avez connu des hauts et des bas, ce sont les péripéties de votre histoire. Au premier abord on peut croire que ce sont des détails insignifiants mais en réalité, les péripéties sont indispensables : ce sont elles qui donnent du corps à votre discours et qui vous rendent unique. C’est ici que se cache toute la tension et le suspens de votre histoire !

4) Le climax et le dénouement

Voici l’avant-dernière étape de la structure de votre histoire : et c’est très certainement la plus palpitante pour vos spectateurs car c’est ici que se joue la réussite ou l’échec du héros ! Nous arrivons donc au climax, au point culminant de votre histoire : ensuite, la situation sera à nouveau stable.

Peu importe que la quête de votre héros se solde par un échec ou une réussite, les deux peuvent être valorisés et utilisés pour créer votre storytelling. C’est ainsi que vous pouvez rebondir suite à un échec : en l’incluant comme un élément de votre histoire !

5) La situation finale

Nous entrons dans la dernière partie de votre histoire : la situation est à nouveau stable et équilibrée. Dans les contes, cela est représenté par cette célèbre phrase “ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants”. Cependant, il est possible que la situation finale de votre histoire ne se termine pas forcément bien.

Évidemment, votre histoire va être amenée à évoluer et à être partagée ! Alors, n’hésitez pas à créer différents chapitres sur cette même base. Votre histoire, pour qu’elle soit unique et qu’elle vous ressemble doit inclure aussi bien vos échecs, que vos réussites car ce sont eux qui ont fait de votre parcours, un parcours passionnant !

Si vous voulez en savoir plus sur le storytelling, que vous souhaitez apprendre toutes les techniques afin de l’appliquer à votre business, je vous invite à consulter ma formation “Boost Your Story” : une formation complète sur le storytelling et totalement opérationnelle !


Cet article vous inspire ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Comments

  1. […] une autre leçon de marketing, inspirée par les télénovelas coréennes cette fois (!). Lionel décortique le schéma narratif pour montrer aux entrepreneurs le pouvoir du story telling. Regarder Netflix, c’est bien […]

  2. […] une autre leçon de marketing, inspirée par les télénovelas coréennes cette fois (!). Lionel décortique le schéma narratif pour montrer aux entrepreneurs le pouvoir du story telling. Regarder Netflix, c’est bien […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X
X