Quête

« Back to Glossary Index

La quête est l’élément le plus intéressant et le plus primordial de toute histoire : en effet, c’est la quête qui constitue l’ensemble des péripéties de notre héros, bref, la quête est tout simplement le corps de notre histoire, jusqu’à son dénouement paroxystique durant lequel se jouera le destin, et de notre héros, et de l’ensemble des protagonistes de son aventure.

Le démarrage de la quête

La quête démarre dès l’investiture du héros de l’histoire. Suite à l’élément perturbateur qui vient rompre la situation initiale, un héros est investi pour rétablir une situation de stabilité.

Afin de réaliser cela, le héros doit accomplir une quête, dont l’accomplissement verra le dénouement de l’histoire. Par exemple, délivrer la princesse du dragon constitue la quête du chevalier.

La quête : une succession de péripéties qui permettent la progression du héros

Bien entendu, la quête de notre héros n’est pas linéaire : elle est jalonnée d’épreuves qu’on appelle des péripéties. Ces péripéties sont, en quelque sorte, des quêtes intermédiaires qui permettront d’accéder, par étapes, jusqu’au combat final, durant lequel se jouera l’accomplissement de la quête.

Ces péripéties ne sont pas à négliger, car c’est grâce à ces péripéties, et à leur montée en puissance progressive, que l’histoire va devenir passionnante. La principale erreur, en matière de storytelling, est de négliger ces péripéties pour ne proposer qu’une histoire trop lisse et linéaire.

Par ailleurs, ces péripéties permettent la progression de notre héros, qu’elle soit spirituelle ou en termes de compétences : elles préparent notre héros à accomplir son ultime combat.

Le Climax, dernier combat et accomplissement de la quête

Toute bonne histoire doit avoir une fin, et cette fin, qui verra le retour d’une situation de stabilité, ne peut se nouer que dans une dernière péripétie, mais une péripétie paroxystique.

Cette ultime péripétie, appelée Climax, sera le théâtre du dernier combat de notre héros : un dernier combat dont le dénouement s’avère incertain. Nul ne sait, en effet, si le héros va réussir ou non à triompher, et c’est cette incertitude qui constitue tout l’intérêt de ce dénouement : quoiqu’il en soit, même si l’histoire se finit mal, celle-ci est terminée. Une situation de stabilité est de nouveau rétablie. Pour qu’une nouvelle histoire démarre, il faudra qu’un nouvel élément perturbateur survienne.


« Back to Glossary Index
X
X