Storytelling : développez l’identité narrative de votre entreprise

identité narrative storytelling

Aujourd’hui, j’avais envie de prendre un peu de hauteur sur Storytelling.fr : nous sommes au mois de juillet, il fait beau, ou presque, et même si nous ne manquons pas de travail, nous en profitons pour repenser notre propre stratégie de communication en réfléchissant aux grandes orientations qui nous guideront dès septembre.

Entre dématérialisation de l’agence, entreprise libérée, nouvelles marques, aussi, à porter, comme Adopte Ta Com, notre agence de communication flambant neuve, c’est le moment de raconter notre identité : bref, de développer notre identité narrative.

L’identité narrative, c’est quoi ? C’est tout simplement l’ensemble des histoires que vous allez raconter autour de votre entreprise pour créer autour d’elle une forme de mythologie. Bien entendu, cette identité narrative, pour être complète, est nécessairement multi-supports. A ce titre, elle se développe bien entendu sur votre site web, mais aussi et surtout sur les réseaux sociaux.

Pourquoi parler d’identité narrative ?

Parce qu’il me semble important de rendre compte de l’apport très spécifique du storytelling dans le cadre d’une stratégie de communication. Pour être totalement transparent, j’ai publié un post il y a quelques jours sur LinkedIn, dans lequel je me posais la question de la pertinence, en 2017, d’avoir un site internet. Voici, ci-dessous, le post en question :

J’en suis à me poser la question de l’importance ou non d’avoir un site internet. Il y a 5 ans, c’était indispensable : le site internet, c’était votre vitrine. Aujourd’hui, ce sont les réseaux sociaux qui sont devenus cette vitrine, le site Web ne servant plus qu’à exposer ses prestations. Bref, à l’ère du social selling, un site internet a t il encore une importance ? La question est ouverte !

S’en est suivi une discussion passionnante dans laquelle est ressorti de manière majoritaire qu’un site internet était essentiel, parce qu’il permettait de développer de manière forte et personnelle l’identité de sa marque. Sauf que combien des personnes qui ont interagi cette publication, et qui me connaissent comme un influenceur sur LinkedIn et les réseaux sociaux en général, se sont vraiment rendues sur un de mes sites internet pour voir, justement, cette identité ?

J’en suis donc arrivé à la conclusion qu’aujourd’hui, développer son identité narrative, via les réseaux sociaux notamment, était beaucoup plus important que de développer son identité sur son site web, via son identité graphique, ses prestations, et même son blog.

C’est cette diffusion de l’identité, au sens le plus littéral du terme, qui va réellement assurer la renommée de l’entreprise et à ce jeu, vos meilleurs amis sont désormais le social seller et le storyteller.

Identité narrative : bien construire sa stratégie social selling

Travailler son identité narrative nécessite d’avoir à sa disposition une solide stratégie de social selling : le site web de l’entreprise n’étant plus, dans cette stratégie, le centre de toutes les attentions et de toutes les narrations, il faut donc commencer par déterminer les canaux sur lesquels vous allez communiquer et comment.

Pour cela, commencez par comprendre qui est votre cible en travaillant sur vos personas, puis, posez-vous la question « sur quels réseaux sociaux est ma cible ? ». Ce sont ces réseaux que vous devrez investir.

Un conseil : votre cible B2B que vous imaginez, en toute logique, sur LinkedIn peut tout à fait être présente sur Facebook à titre personnel ou sur Twitter, Pinterest et j’en passe. Je ne dis pas qu’il faut que vous soyez partout, je dis qu’il faut parfois, pour donner une vraie dimension à votre stratégie, regarder plus loin que l’évidence première qui va nous faire nous centrer, souvent à tort, sur un seul réseau social. Personnellement, ma stratégie s’articule autour de Facebook (profil perso et pages pros), Twitter et LinkedIn, et même si ce dernier prend de plus en plus de place, je n’en néglige pas moins les deux autres qui font partie intégrante de mon identité narrative.

Bien entendu, vous pouvez tout à fait étendre votre choix de médias à des médias non digitaux : à vous de déterminer en quoi, par exemple, une stratégie RP, va être efficiente dans votre stratégie globale.

Identité narrative : qu’avez-vous à raconter ?

Et on entre ici dans le cœur de l’identité narrative : ce que l’entreprise va raconter d’elle-même. Si cela peut vous sembler a priori évident, je peux vous assurer que ça ne l’est en fait pas du tout, tant les entreprises ont aujourd’hui du mal à développer sur la durée un storytelling pertinent.

Je prends pour exemple une agence de com de ma connaissance qui a annoncé, il y a quelques mois, son arrivée sur Instagram : durant les premières semaines, nous avons assisté à une vraie frénésie liée au charme de la nouveauté. Puis, les selfies et autres photos de brainstormings ou de déplacements sur des événements digitaux passés, le compte Instagram de cette agence, pourtant annoncé si prometteur, s’est tu…

Pourtant, cette agence regorgeait d’histoires à raconter. Mais elle ne s’était pas posé la question, avant de démarrer, de ce qu’elle allait raconter sur ce réseau, du fil rouge qui allait permettre d’assurer une pérennité à sa présence sur ce réseau social. Elle s’était simplement dit qu’il fallait qu’elle soit sur Instagram.

Sachez que c’est une étape essentielle, parce que c’est cette histoire que vous allez déployer qui assurera la réussite de votre stratégie de social selling, comme la constitution progressive de votre identité narrative.

Identité narrative : pensez votre déploiement dans sa temporalité

Une identité narrative ne fonctionne pas sur la même logique qu’une identité graphique, par exemple. Dans l’identité graphique, nous sommes dans une logique de l’instant : une fois fixée, elle est déclinée sur les différents supports de la marque et n’évolue que très peu au fil des années, sauf à être remise en cause.

Avec l’identité narrative, bienvenue dans la durée. L’histoire que vous allez raconter pour constituer votre identité n’est pas fixée dès le départ : elle se raconte progressivement au fil des publications. C’est pour cette raison que j’ai pris l’habitude de storyboarder ce déploiement pour mes clients et pour moi-même, car seul cet outil au départ cinématographique inventé par Walt Disney, le storyboard, permet vraiment de rendre compte de ce déploiement progressif où chaque publication est un élément narratif nouveau qui participe à raconter l’histoire globale définie au préalable.

N’oubliez jamais qu’une histoire se raconte dans un temps précis, et que chaque étape de cette narration complète, transforme, transgresse, enrichit l’histoire. Moins une histoire s’avère, donc, rigide au départ, plus son déploiement sera passionnant.

 

Développer l’identité narrative de votre entreprise doit être votre priorité : simplement parce que votre seul site web, ou encore votre identité graphique, ou vos produits, prestations, ton de discours, personal branding, ne suffisent plus à vous différencier de la cacophonie à laquelle on assiste désormais sur le web. Seule votre histoire fera votre différence, et vous permettra de vous démarquer vraiment.

Cet article vous inspire ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Comments

  1. Bonjour,
    Je ne connaissais pas le concept d’identité narrative dans ces termes mais l’idée est très intéressante. Merci pour ce partage.
    Ayant travaillé depuis de longues années dans le berceau du storytelling, cet article met un bel accent sur des étapes importantes de la communication d’une entreprise. Merci et hâte de lire d’autres articles!!

  2. Bonjour,
    Je ne connaissais pas le concept d’identité narrative dans ces termes mais l’idée est très intéressante. Merci pour ce partage.
    Ayant travaillé depuis de longues années dans le berceau du storytelling, cet article met un bel accent sur des étapes importantes de la communication d’une entreprise. Merci et hâte de lire d’autres articles!!

  3. C’est super intéressant, merci pour cet article. Je suis dans la communication, et je me rends bien compte que notre métier tel qu’il existe aujourd’hui est en pleine obsolescence. Remplir des pages et des pages sur le site web n’a plus tellement d’utilité, tant on trouve les mêmes informations un peu partout sur la toile. L’identité narrative devient alors un bon levier de différenciation. Encore faut-il pouvoir en convaincre la Direction…

  4. C’est super intéressant, merci pour cet article. Je suis dans la communication, et je me rends bien compte que notre métier tel qu’il existe aujourd’hui est en pleine obsolescence. Remplir des pages et des pages sur le site web n’a plus tellement d’utilité, tant on trouve les mêmes informations un peu partout sur la toile. L’identité narrative devient alors un bon levier de différenciation. Encore faut-il pouvoir en convaincre la Direction…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X
X