5 idées de publications Facebook pour un storytelling au top

5 idées de publications Facebook pour un storytelling au top

Le mardi 20 septembre, Lionel a réalisé son tout premier webinar « Les 5 piliers d’un storytelling réussi ». C’était vraiment génial de pouvoir échanger avec vous et on a passé un super moment. Pour ceux qui n’étaient pas là, le replay, c’est par ici.

Nous avons reçu pas mal de questions, et notamment une, de la part de Gaëlle : « avez-vous des exemples de publications Facebook qui respectent ces 5 piliers ? ». La question est très intéressante mais difficile à traiter en live, donc nous vous avons concocté un article sur mesure.

1) Avoir une bonne histoire

Le premier pilier pour élaborer un bon storytelling, c’est d’avoir une bonne histoire. Comment ? En suscitant de l’émotion, en racontant l’histoire de notre client, une histoire qui suscite l’identification et qui permet aux entreprises, de vendre leur produit ou leur prestation. Ainsi, vous ne vous limitez pas à la valeur réelle de votre produit (c’est-à-dire aux caractéristiques techniques et descriptives de votre produit) : vous travaillez également sa valeur perçue.

Voici un exemple que j’aime beaucoup de la part d’Ikea France. Pourquoi ? Simplement parce que cette vidéo remplit tous les critères d’un bon storytelling. Elle suscite l’émotion et favorise l’identification et ce, aussi bien chez les parents, que chez les jeunes adultes qui prennent leur envol. Mais elle permet aussi de valoriser les produits de la marque en montrant comment ils s’inscrivent dans la vie et le quotidien de chacun.

Le pari est réussi et les fans de la page sont très enthousiastes :

commentaires-ikea

2) Créer un héros attachant

À chaque bonne histoire, il faut un personnage principal, un héros doté de certaines qualités ! Mais attention, aucun héros n’est parfait au commencement de son histoire : c’est un personnage perfectible qui évolue au fil du temps et des épreuves.

Nike + Run Club est un site qui offre la possibilité aux sportifs de commander les articles de la marque, recevoir des conseils mais aussi participer à des évènements comme récemment, la course « 10 KM Paris Centre ». Afin de valoriser les participants, les héros de cette belle aventure, la marque a diffusé les images de la course.

Cette image s’inscrit parfaitement dans le storytelling de l’évènement : elle permet à tous les participants de s’identifier. De simples sportifs, ils deviennent des héros car ils ont accompli leur mission, leur quête : ils ont terminé la course. Ils triomphent et sont valorisés par la marque : elle a participé à leur réussite grâce à ses conseils et ses équipements.

3) Capitaliser sur ses réussites et ses échecs

Bien trop souvent, nous voulons cacher nos erreurs. Pourtant, une bonne histoire est constituée d’échecs : il est important de montrer comment nous les avons dépassé, ce que nous en avons appris, ce qui nous a permis d’avancer. Cela permet d’humaniser la relation avec votre communauté et donc avec vos clients car les échecs donnent de la perspective à la vocation de l’entreprise.

Pour illustrer, voici une publication qui cumule storytelling de l’échec et personal branding : j’ai cité Mark Zuckerberg suite à l’explosion de la fusée SpaceX. Ce message, très fort et très humain à la fois, permet de rappeler que même les plus grands entrepreneurs du monde peuvent faire face à l’échec, garder espoir, se relever et continuer d’innover.

4) Montrer de quelle manière le héros progresse spirituellement dans l’histoire

Votre héros, votre client doit pouvoir s’identifier dans votre communication. On a besoin de s’identifier à un héros qui n’est pas parfait, qui finalement, est comme nous : une personne humaine, forte de ses faiblesses et de ses réussites.

Nike a une communication qui est très axée sur l’émotion, sur le dépassement de soi et la motivation. Dans la vidéo ci-dessous, le spectateur reçoit une vraie décharge émotionnelle : il a envie de continuer de se dépasser, d’avancer peu importe les épreuves qu’il rencontre.

Ici, Nike se place comme un adjuvant : la marque inspire ses clients, leur donne confiance, les aide à atteindre leurs objectifs et à croire en eux. Pouvoir s’identifier à une personne, à son histoire, à ses motivations est quelque chose de très fort : ainsi, votre client, votre héros progresse spirituellement dans l’histoire.

5) Ne pas penser offre mais client

Ne pas penser offre mais client : il ne s’agit pas de survaloriser les caractéristiques techniques de son offre mais plutôt de penser client, en se rapprochant de son histoire en posant les bonnes questions :

  • Quelle est la problématique de mon client ?
  • Quelles sont ses attentes ?
  • Comment mon produit l’aide à dépasser ses problématiques ?

Pour illustrer, je vais prendre l’exemple d’une marque très connue pour son storytelling : Oasis. La célèbre marque de jus de fruit a pour public cible les jeunes et les adolescents. Toute leur communication intègre donc les codes utilisés par les adolescents sur les réseaux sociaux : jeux, humour et actualités sont donc au rendez-vous.

Les attentes de ces jeunes consommateurs ne sont pas seulement de se désaltérer avec un jus de fruit, mais aussi d’avoir un produit qui correspond à leur image, qui s’inscrive dans leur évolution. Les adolescents n’achètent pas les jus de fruit uniquement pour leur goût ou leur composition, mais surtout pour l’image cool, tendance et joyeuse qu’ils renvoient.

Ainsi, sur les réseaux, Oasis ne valorise pas les ingrédients ou le packaging de ses produits mais publie énormément de contenus où les personnages fruits sont mis en scène : des contenus en totale cohérence avec leur audience. Au lieu de communiquer sur les ingrédients contenus dans leur boisson, ils répondent aux attentes de leurs clients en utilisant leurs codes.

Voici nos 5 exemples de publications Facebook pour illustrer les 5 piliers d’un storytelling réussi.


Cet article vous inspire ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Comments

  1. merci de m’avoir fait pleurer devant une pub ikéa lionel… 🙂 je t’embrasse !

  2. merci de m’avoir fait pleurer devant une pub ikéa lionel… 🙂 je t’embrasse !

  3. Des exemples qui prennent aux tripes ! De quoi bien retenir la leçon. Merci !

  4. Des exemples qui prennent aux tripes ! De quoi bien retenir la leçon. Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X
X