Monomythe : une technique de storytelling

story-telling-techniques-monomythe

Vous savez quoi ? Voilà bien plusieurs semaines que je n’avais pas parlé sur storytelling.fr de techniques de storytelling.

Aujourd’hui, donc, c’est chose réparée puisque je vais vous parler du monomythe, une technique de storytelling absolument passionnante.

C’est aussi l’occasion pour moi de démarrer avec vous un nouveau cycle d’articles, centré sur des techniques très concrètes de storytelling : vous êtes, en effet, de plus en plus nombreux à me suivre et à me témoigner vos remerciements pour avoir réussi, grâce à mes conseils, à démarrer le storytelling de votre entreprise. De même vous êtes, également, de plus en plus nombreux à faire appel à mes services, et je trouve ça absolument génial ! La manière dont vous vous êtes appropriés Storytelling.fr comme une véritable ressource pour développer vos propres storytelling me touche énormément et me donne, ainsi, envie de vous donner toujours plus de conseils. Mais n’oubliez pas : quels que soient les conseils que je vous donne, c’est sur votre créativité que sera jugé, au final, votre storytelling. À vous de faire en sorte de créer, au delà de la simple technicité, une sacrément bonne histoire !

Bref, pour revenir au monomythe, c’est une technique que j’affectionne particulièrement parce qu’elle est idéale pour :

C’est également la structure la plus simple, qu’on retrouve dans pratiquement toutes les histoires, les mythes et les contes : elle est donc idéale pour bien comprendre les bases du storytelling.

Alors, prêts à passer de l’autre côté du miroir ? Bienvenue dans le voyage du héros

Monomythe : le voyage du héros

Créé dans les années 40 par Joseph Campbell, et expliqué dans son ouvrage Le héros aux mille et un visages, le concept de monomythe part d’un constat simple : l’ensemble des histoires, mythes et contes seraient tous construits selon la même structure, comme si, indépendamment des détails de chaque histoire, on ne faisait en définitive que raconter inlassablement la même histoire depuis les débuts de l’humanité.

Que ce soit dans Star Wars, l’épopée de Gilgamesh, ou encore le seigneur des anneaux, l’analyse structurelle de l’histoire nous montre, dans tous les cas, des schémas identiques : c’est ce qu’on appelle le voyage du héros.

Un individu part, comme chaque matin, de chez lui. Cette notion de “chaque matin”, la redondance des journées identiques, est absolument essentielle : en effet, à ce stade, l’individu n’est pas encore un héros. Il vit dans une situation de stabilité dont il n’a absolument ni l’envie, ni l’intention de sortir, un peu comme les hobbits de la Comté.

Or, un événement a lieu, qui brise cette situation de stabilité : cet événement est souvent particulièrement violent, de même que dans Star Wars, c’est le massacre de son oncle et de sa tante qui feront démarrer son histoire à Luke Skywalker.

En effet, dès ce moment, l’individu est positionné comme héros et démarre son aventure pour accomplir sa quête, quête qui le ramènera à une nouvelle situation de stabilité.

Durant cette aventure, ce voyage du héros pour retrouver sa situation de stabilité perdue, le héros va vivre des épreuves qui auront une double fonction :

  • D’une part, le faire grandir en compétence en révélant ses aptitudes ;
  • D’autre part, lui faire prendre conscience de son statut de héros.

Effectivement, le héros est toujours, pourrait-on dire, un héros malgré lui qui, progressivement, en révélant ses compétences, prendra conscience de son statut de héros. Par exemple, lorsque Neo, dans Matrix, rencontre pour la première fois l’Oracle, celle-ci lui révèle qu’il n’est pas l’élu. Or, c’est au coeur de ses combats qu’il prend vraiment conscience se ce qu’il est, à savoir l’élu : il en prend conscience lorsqu’il se dévoile prêt à assumer ce rôle, l’Oracle ne lui ayant dit que ce qu’il était prêt à entendre.

Ainsi, donc, cette pleine conscience qu’il est un héros l’amène, au fil de ses aventures, jusqu’à son combat final, combat qui déterminera l’accomplissement, ou non, de sa quête.

À l’issue de ce combat final, notre héros perd son statut dans le même temps qu’il retrouve une nouvelle situation de stabilité, de même qu’Ulysse parvient finalement à rentrer à Ithaque : bien sûr, une situation de stabilité bien différente, puisqu’elle aura permis à notre individu, tout au long de son odyssée, de s’accomplir spirituellement. Situation de stabilité qui pourrait tout à fait être le démarrage d’une nouvelle histoire… 😉

Les applications du monomythe pour booster votre storytelling

Comme vous l’avez constaté, le monomythe est une structure plutôt simple à comprendre : elle est donc particulièrement idéale pour démarrer son storytelling.

Ce que j’affectionne particulièrement, c’est utiliser le monomythe pour la structuration de son personal branding : parce que le monomythe raconte les aventures d’un héros, il se prête particulièrement à l’élaboration de sa propre histoire ! N’oubliez pas par contre que le héros doit vivre des épreuves, et que ce sont ces épreuves qui lui permettent d’assurer sa légitimité.

C’est aussi une structure idéale pour le storytelling des startups, et en particulier lorsqu’il s’agit de pitcher un projet : plutôt que de parler de votre produit, vous allez enfin pouvoir raconter une histoire passionnante autour de ce dernier !

Bref, grâce au monomythe, vous allez :

  • Embarquer votre audience dans votre histoire ;
  • Démontrer votre audace et votre dynamisme
  • Prouver votre légitimité.

Structure de storytelling simple, le monomythe est une technique qui va vous permettre de démarrer facilement votre storytelling de votre entreprise : et comme vérité bien ordonnée commence par soi-même, c’est par votre propre histoire que commencera à se structurer votre storytelling


Cet article vous inspire ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Comments

  1. Professionnelle de la com depuis de nombreuses années, également journaliste et auteur, je retrouve ici e que je préconise
    j’aime

  2. Professionnelle de la com depuis de nombreuses années, également journaliste et auteur, je retrouve ici e que je préconise
    j’aime

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X
X