Formations Storytelling : comment faire le bon choix ?

définir projet formation storytelling

Je suis certain que, comme beaucoup d’entreprises aujourd’hui, vous êtes intrigués par le storytelling : peut-être même envisagez-vous de l’intégrer dans votre stratégie de com ?

Ce n’est pas moi qui vous dissuaderai ! En effet, le storytelling est aujourd’hui LA technique qui peut vous permettre de faire vraiment décoller votre communication. Pourquoi ? Parce qu’en introduisant la notion de narrativité dans le discours autour de votre marque, en révélant autour d’elle des histoires passionnantes, vous allez tout simplement lui conférer une dimension inoubliable.

Bien entendu, le storytelling ne s’improvise pas : de nombreuses agences ou freelances se lancent aujourd’hui dans ce créneau émergent, mais force est de constater que la notion et les techniques ne sont pas nécessairement maitrisées.

Confusion entre branding et storytelling, méconnaissance de ce qu’est une bonne histoire et des éléments-clés qui permettent d’en produire une, et bien d’autres lacunes encore… Pourtant, le storytelling, comme toutes les techniques, s’apprend : si vous voulez pouvoir prendre en main votre propre storytelling, à vous de faire le choix de la meilleure formation storytelling !

Storytelling définition : le storytelling, c’est quoi ?  

Tout d’abord, il est important de bien comprendre que le storytelling n’est pas un format : c’est un ensemble de techniques que nous allons pouvoir mettre en oeuvre dans différents formats.

Par conséquent, ce n’est pas parce que vous réalisez une vidéo, ou une infographie, ou encore que vous racontez le cheminement de votre entreprise et ses valeurs que vous faites du storytelling !

Le storytelling, en l’ensemble des techniques qui visent une mise en récit du discours en s’inspirant de la structure des contes, des mythes, bref, des histoires de notre enfance, à des discours de communication.

Bien au delà du simple branding, le storytelling va offrir au discours de communication de votre marque une dimension plus émotionnelle, plus personnelle.

Car le storytelling requiert de la marque d’opérer un décentrement, une véritable révolution copernicienne : c’est votre client idéal, votre cible, qui va devenir le héros de votre histoire.

Les origines du storytelling en France

Si le storytelling existe en fait depuis que l’homme est homme, et si la notion émerge réellement en tant que telle dans les années 80 aux États-Unis, il faudra attendre 2007 et l’ouvrage de Christian Salmon « Storytelling : la machine à fabriquer des histoires et à formater les esprits » pour que le storytelling soit connu du public français.

Dans cet essai, Si Christian Salmon traite des mécanismes du storytelling, il le fait principalement sous l’angle de ses dérives, et surtout dans ses applications politiques.

De fait, force est de constater qu’encore aujourd’hui, cet ouvrage a fortement marqué l’angle sous lequel est traité le storytelling : pour beaucoup, cette technique reste synonyme de manipulation. Sauf qu’elle ne peut, bien entendu, se réduire uniquement à cela ! Comme toute technique, c’est proprement son usage qui va déterminer la valeur positive ou négative du résultat.

Comme toute technique, c’est l’usage, l’application que vous allez faire du storytelling qui feront de vous, ou non, un story Teller.

Commencez par l’analyse exhaustive de vos objectifs narratifs : c’est la clé de votre succès ! Pourquoi ? Tout simplement parce qu’une histoire se structure autour d’une quête : sans objectifs, votre « histoire » ne sera jamais une narration efficace.

Comment bien choisir mes formations storytelling ?

Consultant freelance ou centre de formation ayant pignon sur rue ? Soyons clair : c’est un faux problème. Commencez tout simplement par contacter votre prestataire et par échanger avec lui avant de vous engager !

Votre prestataire propose-t-il sur son site une formation ou un Ebook gratuit, par exemple ? Commencez par télécharger ce contenu et essayez d’avoir un regard critique : est-ce didactique ? Pouvez-vous mettre immédiatement certaines techniques en application ? L’approche est-elle, ou non, ludique ?

Ce ne sont que des exemples de questions que vous pouvez vous poser : et n’hésitez pas à les poser également de vive voix ! 😉

Vérifiez également que votre prestataire est bien enregistré comme centre de formation.

Enfin, s’il a un site internet, évaluez la qualité de son contenu : un site web vieillissant, de mauvaise qualité, qui finalement n’apporte que très peu de valeur ajoutée, risquent fort de présager d’un prestataire de qualité médiocre.

 

Bien entendu, ce ne sont que quelques critères pour bien évaluer la qualité d’une offre de formation storytelling : n’hésitez pas à me contacter pour définir, ensemble, votre projet de formation.

Cet article vous inspire ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X
X