Comment bien rédiger son étude de cas ?

Comment bien rédiger son étude de cas ?

Dans les stratégies de marketing de contenu, le témoignage client ou l’étude de cas, est un contenu à haute valeur ajoutée. C’est donc un support très intéressant à investir. Voici quelques conseils pour bien rédiger votre étude de cas !

En effet, l’objectif de cette étude de cas est de rassurer votre prospect et le convaincre que vous êtes le plus qualifié pour de l’aider à résoudre sa problématique. C’est un élément de preuve qui va générer de la confiance et de la réassurance. Il doit pouvoir s’identifier à ce cas car il rencontre des problématiques similaires. Ainsi il aura tendance à vous solliciter car il a la certitude de choisir les experts du secteur.

Alors comment rédiger son étude de cas ? Comment profiter de ses avantages ?

Quelques conseils pour rédiger votre étude de cas

Quelle que soit sa forme : un article de blog, un fichier pdf à télécharger sur votre site, une vidéo, ou un document d’aide à la vente pour vos commerciaux, il faut réfléchir à son objectif.

Avant toute chose, nous vous conseillons de commencer par une interview de votre client. En premier lieu, demandez lui son consentement pour rédiger et publier une étude de cas basée sur son expérience. C’est mieux de lui demander si il est d’accord :). Dans le cas contraire, il vous faudra anonymiser totalement l’étude de cas sans référence à l’entreprise ou à son nom.

Cette interview permet de mettre en exergue, grâce à une vision client, comment votre solution a permis de répondre à une problématique précise.

Avant de procéder à l’interview, prenez le temps de réfléchir au déroulement de l’entretien. Pensez à faire une liste de questions à poser. Faites parler votre client au maximum. Cela vous permettre d’obtenir le plus de matière possible afin de faciliter le travail de restitution. Vous pouvez aussi repérer une phrase « choc » qui pourra être citée telle quelle dans votre synthèse.

Essayer de simplifier au maximum le propos pour faciliter le travail de compréhension par un non initié, on évite le jargon trop technique. Gardez de la distance et de la neutralité pour crédibiliser ce témoignage sans lui donner une couleur trop commerciale.

Travaillez le titre de votre case study en veillant à citer votre client, n’oubliez pas que c’est lui le héros de votre histoire.

Les 4 parties indispensables de votre case study

Pour rédiger une étude de cas impactante pour vos cibles, nous vous conseillons de réfléchir en ces termes :

  • Définir le Contexte : qui est le client ?
  • Expliquer quel est le Challenge à résoudre : quel défi à rencontré le client avant de faire appel à vous ?
  • Analyser la Réponse apportée : quelle est la solution choisie et déployée, pourquoi ?
  • Décrivez les Résultats obtenus : soyez objectif sur les forces du projet mais aussi sur les éventuelles difficultés surmontées lors de ce projet.

Définir le contexte :

Dans ce paragraphe , il s’agit d’expliquer :

  • Qui est votre client ?
  • Dans quel secteur d’activité il exerce son activité ?
  • Donnez des éléments de son histoire
  • Expliquez qui est votre interlocuteur dans ce projet ?

Lorsque vous rédigez un cas client, nous vous conseillons de réfléchir à vos personas. En effet l’objectif de ce case study c’est de faire écho chez un maximum de prospect. Il doit donc être basé sur les problématiques récurrentes de vos clients principaux. Faites un case study par typologie de clients !

Si vous avez besoin de définir plus précisément vos personas, n’hésitez à consulter nos articles sur le sujet ou nos workshop dédiés.

Expliquer le challenge ou la problématique à résoudre

Faire le focus sur les problématiques de votre client et sur les attentes dont il vous a fait part lors des premiers contacts.

Ainsi n’hésitez pas à ramener une dimension de storytelling pour raconter l’histoire de votre client. Quel défi a t-il pu relever grâce à vous ? Comment votre entreprise a contribuer au succès du héros, votre client !

Analyse de la Réponse apportée : la solution

Quelle est la solution choisie et déployée pour aider le client à résoudre son challenge.

Quels sont les produits qui ont permis de résoudre la problématique de votre client.

Il s’agit dans cette partie de montrer quelle valeur ajoutée vous avez apporté à votre client et pourquoi vous étiez le plus a même pour résoudre son problème.

Résultats obtenus : votre élément de preuve

Et maintenant communiquez sur des chiffres pour crédibiliser votre propos.

Par exemple :

  • Baisse de x% du taux de panne
  • Une augmentation de x% du CA
  • Un gain de x clients par mois…

Mettez-vous en quête de tous les chiffres pertinents qui montrent que votre client a fait le bon choix en travaillant avec vous.

Quelle forme pour diffuser mon étude de cas ?

Sachez qu’une fois que vous avez la matière et le plan vous pouvez essayer plusieurs formats pour mettre en forme votre étude de cas.

Si l’étude de cas la plus répandue est la forme rédactionnelle sous forme de pdf, il existe d’autres possibilités pour partager l’expérience de vos clients.

Vous pouvez explorer le format vidéo par exemple mais aussi le type « infographie » qui reste une manière très visuelle de montrer les bénéfices.

Si vous avez besoin d’un coup de pouce pour réaliser vos étude de cas, n’hésitez pas à prendre contact avec nous.

Cet article vous inspire ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X
X