Transmedia Storytelling : captivez votre public avec votre histoire !

story-telling-transmedia

Le transmedia, vous connaissez ? Pourtant, aujourd’hui, le transmedia est partout, tout le temps : utilisé par les plus grandes marques, mais également par de nombreux créateurs qui y voient, à juste titre, de nouvelles possibilités de narration.

En effet, si le storytelling est en soi un ensemble de technique toutes plus passionnantes les unes que les autres, c’est vraiment avec le transmedia que celui-ci nous révèle toute sa dimension, toute sa richesse.

Grâce aux techniques du transmedia storytelling, vous allez parvenir à développer des histoires passionnantes et complexes, des histoires qui porteront en elle une force émotionnelle qu’aucune autre technique de communication ne parviendra jamais à conférer à une marque.

Mais, me direz-vous, le transmedia, c’est cher ! Oui et non en fait. Avec l’essor des outils digitaux, le transmedia est, avec un peu d’huile de coude et pas mal d’imagination, totalement à votre portée.

Prêts à entrer dans l’univers du transmedia storytelling ? Vous allez enfin commencer à raconter des histoires vraiment inoubliables !

Les grands principes du transmedia storytelling

Le principe du transmedia storytelling est en soi vraiment très simple à comprendre, même si, bien entendu, sa mise en application sera un tout petit peu, voire beaucoup plus complexe !

Chaque media porte en soi ses propres contraintes : télévision, cinéma, format publicitaire, livre, presse écrite, Facebook, site web, etc… Quand on cherche à communiquer sur un de ces médias en particulier, il va donc falloir se plier à ses contraintes pour que votre message puisse s’y déployer de manière efficace.

Sauf que dans le transmedia, nous allons changer d’optique : en gros, plutôt que de regarder le verre à moitié vide, nous allons le considérer comme à moitié plein, c’est à dire que nous allons considérer ces contraintes comme des opportunités réelles de narration.

En effet, en fonction des contraintes inhérentes à un support, l’histoire qu’on décide d’y raconter ne peut être nécessairement la même : avec le transmedia, nous allons développer, à partir de notre stratégie de storytelling, des histoires différentes sur chaque média que nous aurons sélectionné : des histoires qui, bien entendu, auront un lien entre elles, mais qui pourront très facilement être appréhendées indépendamment les unes des autres.

D’ailleurs, la structure narrative en pétales, que nous avons vu la semaine dernière, est en soi particulièrement adaptée à cette approche narrative.

Notre objectif : en racontant des histoires différentes autour d’une marque à l’aide de différents médias, parvenir à déployer une histoire globale, riche, complexe et passionnante, que notre public prendra énormément de plaisir à suivre et à partager.

Transmedia storytelling vs cross media

Je suis toujours surpris pas ceux qui confondent, pourtant en parlant de storytelling, le transmedia storytelling avec une stratégie cross media. C’est une erreur de fond qui peut avoir des conséquences particulièrement importantes sur votre stratégie de communication et su son déploiement.

Pourtant, les deux démarches se révèlent sensiblement différentes : là où le cross media n’est que la répétition inlassable, peu importe le média, d’une seule et même histoire, le transmedia va lui être beaucoup plus fécond en termes de narration.

Le cross media ne consiste donc qu’en la déclinaison d’un contenu unique, une histoire unique, sur des médias aux mécaniques parfois très hétérogènes. Or, le fait de ne pas s’adapter à son média, le fait de ne pas tenir compte de ses spécificités, peut entraîner progressivement un désintérêt réel pour la marque de la part de sa cible.

Puisque la multiplication des médias de diffusion n’a qu’un intérêt quantitatif (investir le plus de médias possibles), quel intérêt, pour votre cible, à vouloir vous suivre sur des canaux différents ? Là où, avec le cross media, nous sommes au coeur de stratégies d’Outbound Marketing traditionnelle, le transmedia storytelling se situe dans une stratégie de production de contenu, nécessairement reliée à une démarche d’Inbound Marketing.

C’est justement pour cela que la démarche transmedia storytelling s’avère beaucoup plus fructueuse : parce que notre public cible va prendre énormément de plaisir à suivre sur l’ensemble des médias investis les aventures toujours différentes et passionnantes de la marque.

Quelques exemples de transmedia storytelling

Quand on parle de transmedia storytelling, on ne peut qu’évoquer le phénomène Star Wars, qui en est une des expressions les plus abouties.

Aujourd’hui, au delà des films officiels, ce sont des dizaines de blogs, de livres, d’objets dérivés, de communautés, de vidéos, et j’en passe tant la liste est longue, qui ont pris en charge l’histoire pour en raconter d’autres aspects, pour continuer à complexifier cet univers incroyable. Star Wars est en quelque sorte l’objectif ultime que nous poursuivons : que la communauté devienne, à son tour, co-créatrice de l’histoire, du storytelling de la marque, car il s’agit bien, désormais, d’une marque !

Deuxième exemple, qui est un des plus aboutis en matière de transmedia storytelling en France : Yumington, le projet passionnant mené par Jeff Balek. Ce projet s’articule autour de romans, de webséries et de musique, et raconte l’histoire de cette ville, au travers de  ses héros à différentes époques : Yumington a notamment été nominé au prix Bob Morane et a reçu le prix multi-écrans de la SACD (Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques).

Enfin, comment ne pas parler, si on en revient à l’univers des marques, de Oasis ? La saga Oasis est aujourd’hui une magnifique illustration d’une stratégie transmedia appliquée à une marque : spots de pub télé, vidéos virales, sites web (le Gorafruit était tout simplement extraordinaire), Oasis semble jubiler à nous proposer toujours plus d’histoires et nous ne pouvons que prendre, avec la marque, toujours plus de plaisir !

Et vous ? Pouvez-vous adopter une stratégie transmedia storytelling ?

Ou plutôt, la vraie question est : quel budget pour démarrer une stratégie transmedia ?

C’est clair que la question du budget est déterminante, car plus celui-ci sera important, plus vous allez pouvoir investir de nouveau médias.

Malgré tout, il est tout à fait possible, grâce aux outils digitaux et à des techniques de Guerilla Marketing, de construire une stratégie à moindre coût grâce :

  • À un site web et un simple blog ;
  • Aux réseaux sociaux, qui constituent, tous, autant de médias à part entière ;
  • À la vidéo, notamment via la mise en oeuvre d’une chaîne YouTube ;
  • Beaucoup, beaucoup, d’imagination et une vraie volonté d’être créatifs !

Car c’est l’imagination qui sera, toujours, finalement, le critère sur lequel sera jugé votre travail. Vous pourrez avoir tout le budget possible, si votre histoire est plate et mal pensée, c’est l’échec assuré ; par contre, une bonne histoire, même racontée au démarrage avec le système D, peut rapidement réunir une communauté importante.

c’est d’ailleurs cette approche que je privilégie, que ce soit avec les startups que j’accompagne, ou encore, y compris dans de grandes entreprises, dans le cadre de mes formations storytelling.
Comme vous le constatez, le transmedia ouvre à votre marque, peu importe sa taille, des possibilités infinies et extraordinaires pour communiquer… À condition d’avoir une bonne histoire à raconter ! Et c’est bien entendu ici qu’il sera indispensable de faire appel à un storyteller.

Cet article vous inspire ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X
X