SEA : définition et principaux critères de réussite !

SEA Search Engine Advertising définition publicité sur les moteurs de recherche

Le SEA, ou Search Engine Advertising, est une des stratégies les plus puissantes pour vendre des produits ou des prestations sur le web. 

Popularisée par Google, et sa célèbre solution Adwords ou Google Ads, le SEA, ou la publicité sur les moteurs de recherche, vous permet moyennant finance d’être visible dans les premiers résultats des moteurs de recherche. Vous savez, ces fameux liens sponsorisés qui viennent truster le haut de la ligne de flottaison, et qui font que sur certaines requêtes, même si vous êtes premier sur le référencement naturel, vous restez désespérément invisible… 😉

Dans cet article, nous allons explorer le SEA, et voir quels sont les critères importants pour une campagne réussie, c’est à dire une campagne avec un excellent Retour Sur Investissement

Le SEA, ce n’est pas que sur Google ! 

Même si la solution Google Adwords, ou désormais Google Ads, est aujourd’hui le plus connue et la plus populaire, le SEA, ou encore la publicité sur les moteurs de recherche, ne se limite pas au seul Google. 

En effet, Bing Ads est également une solution particulièrement intéressante, parce qu’elle permet, plus faible utilisation oblige, d’avoir moins de concurrence sur certaines requêtes en tant qu’annonceur. Bing étant le moteur de recherche par défaut de tous les devices Microsoft, vous comprendrez immédiatement pourquoi cette solution est également stratégique. 

En tous les cas, la publicité sur les moteurs de recherche constitue leur principale source de revenus et il s’agit d’un outil marketing extrêmement puissant. Car le réflexe de toute personne qui cherche une solution à un problème est de poser la question sur son moteur préféré. 

N’oublions jamais que quand on souhaite acheter, on se rend sur les moteurs de recherche. Par contre, quand on veut se distraire, on va sur les réseaux sociaux. 

Les 3 critères essentiels du SEA pour une campagne réussie

Le SEA repose sur 3 critères principaux qui feront, chacun, l’objet d’une stratégie spécifique pour être optimisés. Si vous pensiez qu’il allait simplement s’agir de mettre des sous et d’attendre, vous vous mettiez le doigt dans l’œil ! Il faut de la technique pour maîtriser le SEA, et donc ne pas hésiter à se former pour réussir vos campagnes sponsorisées

Le système d’enchères 

Quand vous faites du SEA, vous achetez, pour simplifier, votre positionnement sur une requête de mots clés, c’est à dire une recherche effectuée par les internautes sur le moteur. 

Il y a donc, nécessairement, des requêtes plus recherchées que d’autres : c’est ce qu’on appelle des requêtes concurrentielles par rapport à des requêtes de longue traîne. 

Tout miser sur la requête la plus concurrentielle pourrait paraître l’idéal, mais seulement si vous disposez d’un budget illimité ! Car à chaque requête est associé une enchère, et les montants peuvent être vertigineux… par exemple, « location studio Paris » est une requête, si vous êtes agent immobilier, qui peut ruiner votre budget. 

Tout L’enjeu pour nous, quand nous gérons les campagnes SEA de nos clients, consiste à mixer les enchères sur des requêtes concurrentielles avec des requêtes de longue traîne afin d’optimiser le ROI de la campagne. 

Le CPC ou Coût Par Clic

Le coût par clic est la somme que vous allez devoir débourser pour chaque clic sur votre publicité. Vous allez me dire qu’il s’agit du montant de l’enchère ? Et bien non ! 

Car comme sur Facebook, plus votre publicité est cliquée, et moins votre clic va vous coûter cher. Afin, donc, d’optimiser votre ROI, vous allez vous fixer comme objectif de payer votre clic le moins cher possible. 

Ici, il n’y a pas 36 solutions : vous allez devoir optimiser la balise Title de votre campagne, c’est à dire le titre qui va apparaître dans les résultats, ainsi que la métadescription, c’est à dire le résumé de 2 lignes sous ce titre, pour en faire de véritables call to action ou appels à l’action. Pour cela, votre meilleur ami reste votre copywriter préféré. 😍

Le « quality score » 

Le quality score correspond à la note qu’attribuent les moteurs de recherche, dont principalement Google, à la pertinence de vos campagnes, c’est à dire des mots clés que vous achetez. 

Et ici, la structure SEO de votre site web est essentielle. 

Admettons, par exemple, que j’achète la requête « achat piscine Marseille » et que lorsque l’internaute clique dessus, il arrive sur une page consacrée à l’achat d’un modèle de jacuzzi : nécessairement votre campagne ne sera pas pertinente puisque votre landing page ne correspondra pas à la recherche de l’internaute. 

Par contre, si la page de destination correspond à celle d’un pisciniste sur Marseille, alors banco, votre score sera meilleur ! 

Bref, votre quality score évalué la cohérence sémantique entre votre site web, vos landing pages, et vos campagnes. Il va donc falloir, si vous souhaitez avoir des campagnes SEA qui fonctionnent, travailler aux petits oignons le SEO de votre site… 

Mais vous n’imaginez tout de même pas que ce serait facile, non ? 

 

Le SEA, s’il constitue un levier puissant pour vendre sur le web, ne s’improvise pas ! Il nécessite une connaissance technique pointue pour que votre budget de soit pas dilapidé en clics inutiles… 

Vous souhaitez être accompagnés dans la gestion de vos campagnes de publicité sur les moteurs de recherche ? Contactez-nous ! 

Cet article vous inspire ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X
X