Les 10 commandements du rédacteur web

10 commandements rédaction web

Vous avez un site au design qui claque et des fonctionnalités hallucinantes et pourtant son trafic ne décolle pas. Il serait peut-être temps de vous intéresser à son contenu ! Rédiger de bons articles de blog est d’ailleurs un des outils les plus efficaces pour réussir votre action digitale. Car au final, votre objectif avoué ou non, est bien d’attirer une audience et de la convertir en opportunité de business et de notoriété.

Ok, rien de nouveau sous le soleil, vous y aviez déjà pensé mais vous ne savez pas par quel bout l’attraper… Et bien cette semaine, je vais vous révéler les secrets d’une belle rédaction web.

Central et stratégique, le rédacteur web est multitâche : de la connaissance des règles d’écriture et de référencement, à l’utilisation des réseaux sociaux, il est aussi à l’écoute du marché pour anticiper les exigences de ses lecteurs. Au diable marteaux et burins, à vos claviers, on s’y met !

Ta cible tu étudieras

Considérons qu’un utilisateur passe en moyenne 15 secondes sur la page d’accueil d’un site web et qu’il est noyé dans une infobésité ambiante, il est impératif de tenir compte de ses attentes, voire même de lui fournir des réponses avant même qu’il ne se pose les questions.

Et pour ça, l’expérience utilisateur vous guidera : quelles expériences veulent vivre vos lecteurs ? Qu’avez-vous à leur offrir ? Quels sont vos particularités et vos points forts ? Quels codes et vocabulaire utilisent-ils ?

 

Ta ligne éditoriale tu respecteras

La ligne éditoriale est l’orientation des contenus selon un angle spécifique qui dépend du positionnement que vous souhaitez atteindre. Elle est la garante de votre engagement envers votre lectorat et de la cohérence entre les différents articles que vous publierez. Elle sert de fil conducteur à vos lecteurs c’est elle qui fera qu’ils vous aimeront ou pas.

La clarté de votre ligne éditoriale guidera aussi les robots de Google qui pourront plus facilement identifier le secteur de votre site grâce aux mots clés spécifiques que vous utiliserez.

 

Tes idées tu hiérarchiseras

La lecture sur écran est plus longue et plus difficile que sur le papier, s’ajoute à ça la taille variable des écrans et les divers lieux de lecture possible, qui s’offrent à votre lecteur-zappeur et mobile. Votre priorité est donc de lui apporter une information intéressante, claire et utile car sa tactique se résume à scanner votre texte pour aller à l’essentiel.

Concentrez-vous donc pour ne traiter qu’un seul sujet par article et organiser l’information pour faciliter la lecture.

Respectez la règle d’or de la rédaction web : une idée par paragraphe !

Privilégiez un plan en pyramide inversée qui consiste à aller du plus important au moins important :

  • partir du fait pour remonter à ses causes
  • partir de l’actualité pour expliquer ses hypothèses
  • montrer les conséquences puis les causes

Cette logique est transposable à la totalité de la structure du texte et aux paragraphes : la première phrase énonce l’idée principale puis elle est développée dans les phrases suivantes. Commencez par citer les faits (qui, quand, où puis pourquoi et comment)

Soignez votre accroche : la première phrase de votre texte doit informer et planter le décor.

N’oubliez pas la chute : c’est le souvenir que va garder le lecteur de votre article. En théorie, la chute devrait reprendre synthétiquement les principaux développements de l’article. Mais ça peut-être aussi une formule ingénieuse, une anecdote inattendue, une ouverture vers d’autres thèmes proches…

Des contenus simples et efficaces tu privilégieras

Sachant que la compréhension et la mémorisation d’un texte sont conditionnées par sa longueur, un conseil pour faire court : faites simple ! Privilégiez le ton direct et les verbes d’action.

Le rédacteur web évite les phrases compliquées et préfère les phrases courtes (12 à 20 mots maxi). Il n’abuse pas des mots longs de plus de 2 ou 3 syllabes.

Attention aux jargons bureaucratique, technocratique, ou d’expert ; ou alors faites porter un lien depuis les mots spécifiques vers un site généraliste qui apporte une définition, afin de penser au lecteur néophyte dans le domaine.

N’abusez pas des néologismes et anglicismes.

Enfin, règle absolue, soyez original et unique en développant votre propre style et en bannissant totalement le copier/coller d’un autre article, qui génère du duplicate content (contenu dupliqué) et pénalise votre référencement. Par contre, vous pouvez effectuer vos recherches, compiler vos résultats et réécrire votre synthèse à votre sauce.

De bons titres tu rédigeras

Le titre est l’élément le plus important d’un article : il doit être représentatif de votre contenu et en constitue la porte d’entrée. Il doit appeler le lecteur à réagir : ouvrir > lire > partager.

Il est d’ailleurs cinq fois plus lu que n’importe quel composant d’un texte.

Gardez toujours en tête que la qualité de votre référencement naturel dépend également de la qualité de votre titre et tout particulièrement des premiers mots de votre titre.

Il doit être attractif, percutant, irrésistible pour retenir l’attention du lecteur et contenir vos mots clés pour être bien indexé par les moteurs de recherche.

Faites court (6 à 12 mots) et dynamique.

Il existe plusieurs sortes de titres.

Citons ceux qui fonctionnent bien :

Impératifs : Mettez de l’ordre dans vos productions

Les chiffres : 5 bonnes raisons de …, Les 10 meilleurs…, 6 bonnes pratiques pour…

Les questions/réponses : Comment bien rédiger pour le web ?

Les témoignages : Ils ont testé pour vous…

Le nec plus ultra des titres doit interpeller, susciter l’intérêt d’un internaute même s’il n’est pas directement touché par ce sujet ou s’il ne le connait pas.

Les titres ont aussi un rôle important sur les réseaux sociaux, surtout ceux sur lesquels le nombre de caractères d’un message est limité.

La présentation tu soigneras

Le mieux est de présenter au lecteur un document conforme à ses habitudes : moins il sera concentré sur la forme du message, plus il y a de chance qu’il s’intéresse au fond.

Ne livrez pas à votre lecteur une grosse masse de texte uniforme. Introduisez régulièrement des repères forts dans les textes (images, exergue, citation, pub, lien hypertexte). Pensez à bien citer vos sources car certains contenus sont protégés par des droits d’auteur.

Donnez du rythme en utilisant des puces ou listes numérotées pour faire des énumérations

Une fréquence de publication tu définiras

Rédiger régulièrement est à la base d’une bonne stratégie de contenu.

Etre régulièrement présent sur la toile permet de montrer non seulement que votre blog est actif et donc de capter l’attention des internautes voire de créer des habitudes chez eux, mais aussi d’optimiser le trafic de votre site.

Définissez une périodicité et respectez-la. Rien ne sert de publier un article par jour pendant un mois et deux articles durant les six mois suivants. C’est votre régularité qui compte autant pour fidéliser vos clients/lecteurs que pour les moteurs de recherche.

Ta visibilité tu optimiseras

Votre plateforme doit donc apparaître en première page dans les résultats d’une requête. Et comme vu dans le point précédent, Google apprécie les sites actualisés régulièrement. Optez donc pour une rédaction web optimisant le référencement.

Insérez des mots-clés spécifiques dans vos textes (titre, sous-titres et plusieurs fois dans les paragraphes) sans trop les répéter.

Intégrez des liens internes vers d’autres pages de votre site et soignez les champs meta titre et meta description.

La recherche de lien ne doit plus être vue comme une stratégie prioritaire. La popularité d’un site se mesure de plus en plus par la qualité de ses contenus, que Google peut repérer via plusieurs indicateurs : le temps moyen passé sur le site et le taux de rebond notamment.

En plus du référencement, il existe d’autres solutions pour donner de la visibilité à votre site, comme la présence sur les réseaux sociaux par exemple.

Trois relectures tu effectueras

La relecture est une condition sine qua none à la publication. Elle vous permet de vous assurer que les objectifs recherchés sont atteints. Votre écrit a t-il l’impact voulu? Apporte t-il suffisamment d’informations? Le message est-il clair? Est-ce que votre texte répond aux promesses annoncées dans votre introduction ?

Dans l’idéal, trois relectures sont conseillées : une pour le sens, une pour la syntaxe et une pour la langue. Vous pouvez aussi vous faire relire par une autre personne.

Sur les réseaux sociaux tu communiqueras

Vous avez passé du temps à rédiger ? Vous êtes fiers du travail accompli ? Montrez-le en le diffusant sur les réseaux sociaux. Ils deviendront les relais privilégiés de vos informations. Mais tous les réseaux ne sont pas identiques : utilisez plutôt Instagram pour les images, Twitter et Linked’In pour les articles, Facebook pour les jeux-concours ou les infos instutionnelles, et Pinterest pour les infographies.

Toutefois, certaines entreprises n’hésitent pas à partager tous leurs contenus, sur tous les réseaux.

Et enfin, armez-vous de patience car la notoriété ne s’acquiert pas en un mois. Mais ne vous découragez pas et persévérez.

Comme tous les métiers du digital, la rédaction web nécessite un suivi de l’actualité, notamment pour ne pas rater les nouveaux algorithmes de Google mais aussi pour avoir en permanence de nouvelles idées d’articles. Pour trouver des sujets intéressants pour les internautes, informez-vous des requêtes et mots clés les plus recherchés, utilisez les flux RSS, croisez les sources et approfondissez certains points qui vous semblent essentiels.

En parallèle, vous pouvez également vous constituer un carnet des blogs de référence sur les pratiques de la rédaction web, dont Ecritoriales aura sans doute une bonne place !


Cet article vous inspire ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Comments

  1. Je propose 11 – Des litres de café tu boiras ? 😉

  2. Je propose 11 – Des litres de café tu boiras ? 😉

  3. Merci beaucoup pour cet excellent article qui fait le point sur les fondamentaux de la rédaction d’articles de blogs et sur leur promotion.

  4. Merci beaucoup pour cet excellent article qui fait le point sur les fondamentaux de la rédaction d’articles de blogs et sur leur promotion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X
X