Rédacteurs, ne perdez pas la virgule !

importance-ponctuation

En tant que professionnel du copywriting, on me demande souvent quels sont les bons mots à utiliser pour toucher à coup sûr sa cible : vous voyez, les mots qui vont donner de l’impact à votre produit, qui vont donner envie à votre prospect de l’avoir à tout prix, bref, les mots qui vont vous permettre de convertir, et donc, de remplir votre portefeuille.

Bien entendu, le choix des mots est déterminant pour atteindre l’objectif que vous vous êtes fixé en rédigeant votre contenu web. Mais lorsqu’on me pose la question des bons mots, je réponds toujours, invariablement : « avant de vous soucier du choix des mots, commencez par vous soucier de votre ponctuation ! ».

J’avoue, je n’en peux plus de lire à longueur de journée des articles de blog qui ne respirent pas. Les mots sont posés les uns à côté des autres, sans aucune réflexion sur la structure globale de la phrase, avec, semble-t-il, un seul objectif : poser les mots les plus forts, ceux qui vont vraiment faire mouche.

Or, notre langue ne serait rien sans sa ponctuation, et a fortiori sans le signe de ponctuation le plus simple, le plus évident, mais malheureusement le plus maltraité : la virgule.

Aujourd’hui, j’ai donc décidé, envers et contre tous, de la réhabiliter et de vous en dévoiler toutes les subtilités. Vous voulez devenir un pro de la rédaction de contenu ? Commencez par vous acheter un traité de ponctuation.

Petit rappel des usages de la virgule

La virgule, c’est ce petit silence formidable, cette courte pause dans la phrase, qui va non seulement lui conférer une structure, mais également, par le biais de cette structure, lui donner son sens.

En effet, sans la virgule, point de phrase correctement construite ! Vous n’aurez sous les yeux qu’une succession illisible de mots. La virgule, en introduisant une interruption dans le déroulement de la phrase, lui donne son intelligibilité.

De là à penser que c’est le silence qui donne son sens aux mots, il n’y a qu’un pas que je franchis allègrement !

Prenons un exemple tiré de La recherche du temps perdu de Marcel Proust, un extrait de la très célèbre phrase la plus longue de la littérature française, avec ses près de 823 mots :

« Sans honneur que précaire sans liberté que provisoire jusqu’à la découverte du crime ; sans situation qu’instable comme pour le poète la veille fêté dans tous les salons applaudi dans tous les théâtres de Londres chassé le lendemain de tous les garnis sans pouvoir trouver un oreiller où reposer sa tête tournant la meule comme Samson et disant comme lui : « Les deux sexes mourront chacun de son côté » »

C’est illisible, n’est-ce pas ? Pourquoi ? Simplement parce que j’ai retiré toutes les virgules de ce petit bout de phrase.

Voici l’original, avec les virgules :

« Sans honneur que précaire, sans liberté que provisoire, jusqu’à la découverte du crime ; sans situation qu’instable, comme pour le poète la veille fêté dans tous les salons, applaudi dans tous les théâtres de Londres, chassé le lendemain de tous les garnis sans pouvoir trouver un oreiller où reposer sa tête, tournant la meule comme Samson et disant comme lui : « Les deux sexes mourront chacun de son côté » »

C’est mieux, n’est-ce pas ! Vous voyez comme la virgule rythme le texte, en révélant non seulement le sens, mais également la beauté ? Et surtout, comme la virgule renforce le sens de chaque groupe de mots mis en exergue grâce à elle pour décupler leur impact émotionnel ?

Sans la virgule, malheureusement trop oubliée des sites web, blogs, et SURTOUT des réseaux sociaux, notre langue s’étiole, incapable de livrer toutes les subtilités de sa substantifique moelle.

Donc, dans quels contextes utiliser notre chère virgule ?

Voici un excellent article écrit sur le site laponctuation.com, qui récapitule l’ensemble des usages de la virgule.

De la virgule et des autres signes de ponctuation en général

Vous voyez, les règles d’usage de la virgule sont plutôt simples ! Alors, pourquoi ne les appliquez-vous pas à vos contenus ?

Pour être vraiment franc avec vous, même si je me focalise aujourd’hui sur la virgule, il en va de même, malheureusement, pour l’ensemble des signes de ponctuation. Même le point, qui vient clôturer la phrase, se révèle oublié, y compris sur des sites de soi-disant experts du contenu.

La ponctuation est la respiration de notre langue : en une poignée de symboles, la ponctuation permet de signifier la qualité des silences qui parsèment un texte, elle permet de comprendre les sentiments en jeu, le rythme auquel doit être lu une phrase, si elle doit susciter de l’inspiration, du courage, de la peur, etc…

Sans la ponctuation, les mots ne sont que des éléments, certes signifiants, mais qui échouent à révéler pleinement leur potentiel.

 

Quels sont les mots les plus importants à utiliser dans un texte pour atteindre son objectif, par exemple une conversion ? Focalisez-vous plutôt sur le rythme que vous donnerez à votre texte, et révélez-le en utilisant une ponctuation, et donc une respiration, appropriée.

Cet article vous inspire ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Comments

  1. Merci pour cet article fort intéressant !

  2. Merci pour cet article fort intéressant !

  3. Super article ! On sent le raz-le-bol général. Je comprends tout à fait, c’est vraiment plus agréable de lire un texte bien ponctué. Même si, dans la pratique, il est difficile d’utiliser la virgule de façon fluide, sans se prendre la tête. Et du coup, on en met souvent trop…

  4. Super article ! On sent le raz-le-bol général. Je comprends tout à fait, c’est vraiment plus agréable de lire un texte bien ponctué. Même si, dans la pratique, il est difficile d’utiliser la virgule de façon fluide, sans se prendre la tête. Et du coup, on en met souvent trop…

  5. Article très intéressant ! Une belle illustration du fait que les petits ruisseaux font les grandes rivières…^^ C’est la même chose avec la communication verbale, si celle-ci est trop monotone et sans rythme, l’auditeur n’aura pas le même impact que s’il met de la « vie » dans ces mots 😉

  6. Article très intéressant ! Une belle illustration du fait que les petits ruisseaux font les grandes rivières…^^ C’est la même chose avec la communication verbale, si celle-ci est trop monotone et sans rythme, l’auditeur n’aura pas le même impact que s’il met de la « vie » dans ces mots 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X
X