Création d’entreprise : faut-il avoir un bon produit ou un bon marketing ?

création d'entreprise

La création d’entreprise est certainement une des plus belles expériences de ma vie. Tellement belle que j’ai renouvelé l’expérience plusieurs fois ! Serial entrepreneur, slasheur, j’aime entreprendre et mettre sur les rails de nouveaux projets, parce que je suis convaincu que les entrepreneurs ont la capacité de changer le monde. 

Et pour mes clients qui sont créateurs d’entreprises, je met le même engagement, parce que j’ai conscience que démarrer son business, ce n’est pas quelque-chose de simple ! 

Il y a tellement de choses à penser… Et la toute première, dans la tête de la plupart des entrepreneurs, c’est de mettre au point un bon produit. 

Sauf qu’au final, une fois leur produit léché jusque dans les moindres détails, tous réalisent qu’un bon produit ne suffit pas à vendre parce qu’il manque une composante essentielle : un bon marketing. 

La question, donc, de savoir s’il faut avoir un bon produit ou un bon marketing est en fait un faux problème. La vraie question, c’est d’envisager sa roadmap marketing sur le même rythme que sa roadmap de développement produit, et d’assurer la cohérence de l’ensemble grâce à un storytelling béton. 

Dans cet article, je vous explique comment, si vous êtes en phase de création d’entreprise, développer une stratégie cohérente pour vous garantir de trouver vos clients ! 

Création d’entreprise : concevoir votre produit comme un work in progress

Lorsque j’interviens en incubateur, je rencontre beaucoup d’entrepreneurs qui me tiennent le discours suivant : avant de commencer à communiquer, ils tiennent à avoir le meilleur produit possible, bref, que leur produit soit entièrement finalisé. 

Même si je comprends cette logique, je sais néanmoins qu’elle va à l’encontre d’une logique de création d’entreprise pérenne. Paradoxalement, pour réussir, il faut que l’entrepreneur renonce à l’idée de la recherche de perfection. 

Ici, le design thinking peut être pour l’entrepreneur d’un grand secours en redéfinissant sa conception d’un produit commercialisable. Un produit commercialisable n’est plus le produit “parfait”, mais ce qu’on appelle un MVP, c’est à dire le produit minimum viable (Minimal Viable Product). Ce produit, ce MVP, s’il contient toutes les caractéristiques du projet, n’est pas nécessairement un produit finalisé : c’est encore un work in progress. Avantage : les retours des utilisateurs vont permettre de le perfectionner à partir de leurs usages, et l’entreprise va pouvoir capitaliser sur ce work in progress pour raconter une histoire, donc, développer une stratégie marketing, qui soit cohérente. 

Le storytelling de votre entreprise ou l’histoire d’un produit en devenir

Concevoir votre produit comme un work in progress va vous permettre de développer une véritable stratégie de storytelling. En calquant votre histoire sur le développement continu de votre produit, vous allez d’une certaine manière créer une boucle narrative particulièrement fructueuse, puisque votre histoire se calquera en permanence sur les feedback de vos utilisateurs, et donc, leurs usages. 

Il existe une vraie incompréhension de ce qu’est le storytelling et de la manière de le structurer. Oui, l’histoire la plus importante à raconter est celle de votre client : mais pour que cette histoire transforme vraiment, il fait qu’elle reste en connexion constante avec l’histoire de votre produit ! On ne peut pas faire disparaître complètement le produit, au risque que l’histoire supplante et efface la marque. 

Un bon storytelling ne peut se déployer qu’autour de la roadmap opérationnelle de développement de votre produit, parce-que c’est cette roadmap qui vous garantira, par les feedback de vos utilisateurs et les ajustements que vous opèrerez, de rester centrés sur l’histoire de votre utilisateur et de ses usages. 

Création d’entreprise : concevoir votre stratégie marketing comme un work in progress

Finalement, ce process nous amène à concevoir la stratégie marketing sous un angle nouveau : celui d’un work in progress qui se redéfinira en permanence, au même rythme que le développement de votre produit. 

Cette approche très minimaliste du marketing est une approche encore très peu répandue : aujourd’hui, la plupart des agences vendent des stratégies toutes ficelées, mais sans penser leur évolution dans le temps. Or, une entreprise, et a fortiori une entreprise en cours de création, évolue vite et pivote beaucoup, ce qui rend les stratégies marketing très rapidement obsolètes. 

Il me semble ainsi essentiel, comme pour le produit, d’introduire une nouvelle notion, celle de MVM ou Marketing Minimum Viable (Minimum Viable Marketing). Cette approche inédite du marketing est, selon moi, la seule approche possible permettant : 

  • de calquer votre marketing et donc votre communication sur la roadmap de développement produit
  • De ne pas perdre l’ancrage avec le produit dans vos actions marketing
  • De véritablement prendre en jeu l’usage et l’évolution de l’usage de votre utilisateur
  • D’optimiser en conséquence votre stratégie commerciale

 

La question, comme nous l’avons vu, n’est pas d’avoir un bon produit ou un bon marketing. la question, particulièrement en phase de création d’entreprise, est de parvenir à nouer avec votre cible une relation durable, grâce à un marketing évolutif, autour de votre roadmap de développement produit. C’est à cette seule condition que vous parviendrez à développer un  business pérenne.

Vous souhaitez être accompagnés dans votre création d’entreprise ? Contactez-nous !

Cet article vous inspire ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X
X