Rédaction web : comment rédiger une introduction inoubliable ?

Comment rédiger une bonne introduction blog

Tout rédacteur web qui se respecte est forcément confronté à LA question existentielle : comment rédiger une bonne introduction pour mon article de blog ? Grosse, grosse pression ! Après le titre, l’accroche, autrement dit le tout début de l’intro, est le deuxième élément du texte que le lecteur découvrira. Et peut-être le dernier s’il est déçu !

Accroche et chapô vont de paire et constituent les deux composants à bichonner pour une introduction efficace et inoubliable pour vos lecteurs, voire addictive !

Fidèle à mon habitude, je vous explique tout sur le sujet et vous livre le guide pour rédiger une introduction qui cartonne.

Votre introduction : une entrée en matière

On le sait, sur le web, les lecteurs sont volatiles et zappeurs et grâce aux moteurs de recherche, en une seconde, ils auront des centaines d’autres alternatives de clics si votre article n’est pas convaincant. Si 95 % des visiteurs lisent ce micro-contenu en entier, c’est loin d’être le cas pour le reste du texte !

Il est donc impératif de vous imposer dès l’introduction, de donner une bonne impression et de faire la démonstration de l’étendue de votre talent, pour inciter l’internaute à poursuivre sa lecture.

Ne le ménagez pas, piquez sa curiosité et intriguez-le pour qu’il soit inconsciemment poussé à lire la suite. Une image bien choisie, positionnée entre le titre et l’introduction ou juste après l’intro, peut vous aider à capter l’attention du visiteur.

 

A quoi sert l’introduction ?

  • A présenter le contexte
  • A amener l’idée principale ou la problématique traitée dans l’article
  • A promettre des solutions
  • A expliquer au visiteur le bénéfice qu’il retirera de la lecture et l’inciter à l’action (Partage, like, achat…)
  • A permettre à votre lecteur de savoir si le temps qu’il est près à accorder à la lecture de votre contenu en vaut la peine
  • A montrer que vous maîtrisez votre sujet et à faire naître une relation de confiance

 

Mais attention l’introduction n’est pas un résumé de l’article !

La double approche de l’accroche

L’accroche doit pouvoir être lue comme une brève.  À elle seule, elle constitue la base de l’information.  Elle peut être composée d’un détail significatif qui illustrera le reste de votre propos ou d’une formule choc. Premier élément à soigner et première phrase de votre introduction, l’accroche présente un double enjeu.  Comment concilier votre style avec les contraintes du SEO dans votre contenu rédactionnel ?

L’impératif du SEO

Pour guider les moteurs de recherche et faciliter l’indexation de votre article, il est recommandé d’insérer le mot-clé principal, en tout début de votre texte.

L’élégance nécessaire du style

Il vous faudra donc être créatif pour que votre mot clé principal apparaisse naturellement dans votre phrase d’accroche sans sacrifier votre originalité.

 

Le chapô

Le chapô donne le ton de l’article. Sérieux ou léger, neutre ou engagé, il doit être en cohérence avec votre cible et avec le contenu de votre texte et le résumer brièvement (2 phrases maximum). C’est bien toute la subtilité de l’exercice ! Ne pas être trop explicite et gardez des informations pour le reste de l’article tout en en disant suffisamment pour susciter l’intérêt du lecteur.

Il est donc conseillé d’harmoniser le chapô avec le titre, l’accroche et l’article et de créer une continuité entre eux.

Règles d’or pour réussir l’introduction de votre article de blog

Bannissez les banalités, les généralités, les détails superflus et lourds et les fautes d’orthographe et de syntaxe.

Votre intro doit :

  • Apporter une réelle valeur ajoutée
  • S’adapter à ses lecteurs (public spécialisé ou généraliste, clients…)
  • Etre fluide, bien construite et agréable à lire
  • Comporter des transitions entre ses phrases
  • Etre brève et précise

 

Pour bien démarrer, vous pouvez répondre aux questions suivantes :

  • Quelle est la nouvelle, le sujet principal de votre article ?
  • Qui est concerné ?
  • Quand cela s’est-il produit ? Ou quand cela va-t-il se produire ?
  • Où ?
  • Pourquoi ?

 

Tout ce qui est écrit doit apporter quelque chose : du sens, de l’émotion, une pointe d’humour…

La technique de la pyramide inversée vs le teasing

Pour aller droit au but vous pouvez appliquez le principe de la pyramide inversée. Il s’agit de hiérarchiser les informations en commençant par l’essentiel, pour aller ensuite vers les détails, vers les nuances ou remonter vers les causes.

Cette technique s’oppose au teasing. Comme dans la publicité, il a pour but d’éveiller la curiosité en attirant l’attention par la création d’un effet de suspens avec un message en plusieurs étapes. Suivant votre ligne éditoriale, le teasing peut constituer une amorce mystérieuse et troublante qui interpellera votre lecteur. Le message peu comporter un effet de surprise : « Incroyable mois de septembre ! Pour la rentrée un article offert pour cinq commandés ! »

L’importance de la mise en forme

Si le fond est important, il en va de même de la forme. En général, les paragraphes de l’introduction sont les premières phrases qui vont s’afficher dans la page d’accueil de votre blog, le reste du texte n’apparaitra qu’après un clic.
Si votre titre principal est codé H1, vous pouvez assigner la balise H2 à votre introduction ou H3 si vous réservez le H2 à vos sous-titres.
Utiliser la mise en gras est efficace visuellement mais cette technique sera moins pertinente pour les moteurs de recherche. Un fond de couleur distinct peut aussi être une solution. Mais surtout n’employez jamais les styles souligné et italiques.
Une fois la mise en forme optimisée, comme pour tout travail de rédaction, il est impératif de bien vous relire avant de publier votre introduction sur votre blog.
Bravo, votre intro fait des ravages ! Il s’agit maintenant de ne pas tout gâcher avec le reste du contenu. Proposez un article qui soit à la hauteur des attentes de vos lecteurs et des promesses énoncées dans le premier paragraphe de votre texte.
Astuces de dernière minute : il est d’ailleurs recommandé de rédiger votre introduction à la fin, elle n’en sera que plus cohérente avec le reste de votre production et donc plus efficace. Vous pouvez aussi réfléchir à votre meta description au moment de la rédaction de votre introduction : vous gagnerez du temps et vous serez sûr qu’elle sera adaptée à votre propos.
Fiez-vous au nombre de visiteurs de votre site pour savoir si votre style a plu. Et si vous ne réussissez pas du premier coup, persévérez !


 

Cet article vous inspire ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X
X