Méthode agile en gestion de projet B2B : comment la déployer ?

méthode agile

La méthode agile n’a jamais été aussi plébiscitée en gestion de projet, a fortiori dans les environnements B2B : face à un monde en perpétuel changement, aux évolutions difficilement prédictibles, et à un avenir qui se dessine comme incertain, les méthodes traditionnelles de gestion de projet se trouvent mises en échec.

Il est donc indispensable de déployer des méthodes nouvelles, mais qui ont su faire leurs preuves sur d’autres environnements. À ce titre, la méthode agile remplit parfaitement cette exigence : elle a en effet su montrer son efficacité, dans des environnements de startups notamment.

Ces méthodes sont-elles pour autant transposables dans des environnements B2B complexes ? C’est ce que nous allons envisager dans cet article en vous faisant partager notre expérience auprès de nos clients.

La méthode agile : définition

C’est en 2001 que nait officiellement la méthode agile, formalisée dans un manifeste par 17 experts du développement logiciel.

Ce manifeste s’articule autour de 4 valeurs qui servent de socle conceptuel à l’ensemble de la méthode :

  • Les individus et leurs interactions, de préférence aux processus et aux outils,
  • Des solutions opérationnelles, de préférence à une documentation exhaustive,
  • La collaboration avec les clients, de préférence aux négociations contractuelles,
  • La réponse au changement, de préférence au respect d’un plan.

Ce qui est intéressant, c’est que les rédacteurs du manifeste précisent que si les éléments énoncés en gras sont pour eux les plus importants, ils n’invalident pas nécessairement leur pendant non agile.

Déployer une méthode agile, ça ne signifie pas jeter à la poubelle tout ce qu’on a pu faire jusqu’à présent : Il s’agit d’une prise de hauteur par rapport aux problématiques gérées, changement de point de vue qui induit, de fait, la nécessité d’adopter de nouveaux comportements.

De même, découlent de ces 4 valeurs 12 principes généraux qui permettront aux gestionnaires de projet d’encadrer leur action :

  • La satisfaction client est LA priorité
  • Les demandes de changement doivent être accueillies favorablement
  • Chaque livrable, même intermédiaire, doit être le plus souvent possible opérationnel
  • Le client et l’équipe projet doivent coopérer en permanence
  • Les projets sont construits autour d’individus motivés pour les porter
  • On se parle en face à face, plutôt que d’utiliser le mail, les chats, etc…
  • L’avancement d’un projet se mesure en termes de fonctionnalités
  • Le rythme d’avancée d’un projet doit être soutenable et constant
  • L’excellence technique et la conception sont primordiales
  • La simplicité
  • Des équipes autonomes et responsables
  • Pour être efficace, il faut ajuster régulièrement son comportement et ses processus

Pour en savoir plus sur le manifeste de l’agilité :

https://manifesteagile.fr/ : site en français

https://agilemanifesto.org/ : site en anglais

La méthode agile en gestion de projet B2B

La complexité des projets B2B induit souvent une gestion pouvant s’étaler sur plusieurs mois, voire même, pour certains projets, plusieurs années.

Or, même si le projet se déploie de manière linéaire, l’environnement dans lequel celui-ci évolue est en perpétuel changement : cette incertitude liée à l’environnement du projet peut, si nous n’y prenons pas garde, rendre le projet obsolète. Ce qui semblait prioritaire à un moment de l’histoire de l’entreprise peut, si aucune attention n’y a été porté, se trouver ne plus être en phase avec ses axes stratégiques.

C’est pour cette raison que chez Adopte Ta Com, nous avons rapidement mis en place des processus agiles dans la gestion de projets que nous mettons en place avec nos clients : cette agilité nous permet de garantir :

  • La bonne tenue du projet jusqu’à son aboutissement
  • Son adaptation aux changements qui peuvent jalonner l‘histoire de l’entreprise

Comment se déploie un projet agile ?

Le projet agile se déploie sous la forme d’itérations successives, chacune menant au livrable final. Là où dans une gestion de projets classiques, le projet n’est opérationnel qu’en fin de chaine, il est opérationnel dès la première itération dans le cadre de la mise en place de la méthode agile.

Cela permet ainsi de le tester rapidement, de pouvoir dès les premières phases collecter des feedbacks des utilisateurs, pour faire évoluer le projet en fonction des besoins et attentes ce ces derniers.

Cela permet également de tester plusieurs configurations d’un même projet, pour, par exemple, conserver uniquement l’itération qui aura eu le meilleur impact sur notre cible.

Enfin, et c’est cela qui, selon nous, est le plus important, notre client est, du démarrage du projet jusqu’à la livraison finale, partie intégrante de l’équipe : nous travaillons dans une logique de co-construction qui apporte une réelle souplesse durant toute la gestion de projet.

 

La gestion de projet agile vous intéresse ? Vous voulez en savoir plus sur la manière dont nous abordons les projets en collaboration avec nos clients ? Contactez-nous !

Cet article vous inspire ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X
X